, ,

Le Presbytère retrouve ses statues

En collaboration avec Vieilles Maisons Françaises, représentées par la déléguée de la Manche Sinikka Gallois, les statues de Ste Agathe & de Saint Jean Baptiste, qui ornaient encore en 1980 la façade du Presbytère ont retrouvées leur place le vendredi 9 septembre 2016, en présence de près de 200 personnes membres des associations VMF et Cultivons Notre Jardin. De nombreuses personnalités: avaient tenu à marquer de leur présence cette cérémonie smybolique des valeurs du Patrimoine:  Philippe Bas, Sénateur & Pdt du Conseil Départemental, Philippe Gosselin, député. Claude Gatignol & Jean Lemière, anciens députés; Monsieur Mathieu Giovanone, adjoint représentant le Maire d’Etienville et Georges René, ancien Maire. La Manifestation s’est déroulée sous un sole1l radieux et fut suivie d’un remarquable concert dans la jolie église d’Etienville par le Quatuor Corbini de Paris, église qui a fait écho sous le soleil traversant ses vitraux aux accents de Hayn et de Mozart. La fête s’est terminée dans les Jardins du Presbytère , en beauté.

, ,

Journées du Patrimoine

Le site historique d’Etienville sera ouvert au public, en circuits de visite guidée

Samedi 17 septembre  de 14h à 18h

Dimanche 18 septembre  de 14h à 18h

Départ toutes les demi-heures depuis l’église

Les circuits parcourent les trois monuments historiques de l’ancienne seigneurie et les Parcs et jardons qui les entourent: parc du Presbytère et Parc du Château. Quatre stations: l’Eglise, le Presbytère, le Marais, le parc du Château et son nouveau Potager-roseraie

En fin de parcours, devant le Château, Salon de thé et audiovisuel sur les 2000 ans d »histoire de l’ancienne Seigneurie d’Etienville

, , ,

9 Septembre 16h, cérémonie officielle VMF au Presbytère

en prélude aux Journées du Patrimoine, qui se tiendront les 17 & 18 septembre 2016, VMF (association Vieilles Maisons françaises) et les propriétaires du Presbytère, en présence des personnalités du département de la Manche et  des représentants de la Commune d’Etienville, procéderont à la remise en place des statues (copies à l’échelle) qui ornaient la façade du monument jusqu’en 1980 et complétaient son étonnante majesté.

Le Presbytère d’Etienville, dit aussi « le vieux château »,  a été construit au milieu du 15ème siècle par Jean de Pierrepont pour son fils Raoul de Pierrepont, premier curé de la nouvelle cure d’Etienville. Les socles des statues et leur trace sur la pierre , entre les deux fenêtres à meneaux attendaient ce moment depuis 35 ans, époque à laquelle les statues avaient été remises dans l’église  Cet évènement marque en effet la fin de la remise en état des bâtiments de l’ancienne Seigneurie d’Etienville et de sa mise en valeur par les remarquables Parcs et Jardins qui les accompagnent.

La cérémonie aura lieu à 16h sur la Place de l’Eglise et sera poursuivie  à 17h d’un très beau Concert Mozart  dans la charmante église d’Etienville   donné par le célèbre Quatuor Cambini-Paris, quatuor d’interprètes jouant exclusivement sur des instruments anciens. Au programme Haydn & Mozart.  Concert sur réservation seulement (0233410550 ou   cultivons@etienville.com)  entrée 15€  (10€ membres des associations VMF ou Cultivons notre Jardin). Nombre de places limité.

Le concert sera suivi d’un cocktail dans le Parc et les jardins du Presbytère.

 

( les Journées du Patrimoine 2016, qui auront lieu les 17 et 18 septembre, sont consacrées aux attitudes citoyennes vis à vis du Patrimoine.,  VMF avec les Propriétaires du Presbytère ont tenu à mettre en valeur l’action des citoyens qui, avec l’aide des pouvoirs publics, remettent  en état ou entretiennent le patrimoine historique, particulièrement important dans le département de la manche)

Victor Hugo écrivait que « la beauté d’un monument appartient à tout le monde ». Encore faut-il que le monument traverse les siècles.

 

 

 

, ,

10 & 25 août, deux conférences passionnantes

Deux conférences  « Je voudrais comprendre  » pendant le mois d’août en fin d’après-midi,

toutes deux particulièrement intéressantes et auxquelles nous aurons plaisir à vous voir.

Ces conférences, comme il est d’usage, seront suivies pour ceux qui le souhaitent

d’un dîner avec les conférencières à l’Auberge de l’Ouve

____________________________________________________________________________________________

 

Mercredi 10 AOÛT /18H Conférence

Petit Théâtre du Presbytère

 

 

 

« Je t’aime, moi non plus »

Petite Histoire des relations Franco-Américaines, de Lafayette à nos jours

Par Madame Anne Galichon                                  Conférence avec projections

 

Diplômée de Sciences Po et agrégée d’anglais, qu’elle a enseigné en classes préparatoires aux grandes écoles,

Anne Galichon est chargée de  Séminaires au « Cours de Civilisation française » à la Sorbonne, plus particulièrement sur le sujet des « Relations entre la France et les Etats unis, de Lafayette à nos jours » ; un sujet qui l’intéresse particulièrement

 

« Je t’aime, moi non plus » est un titre qui traduit bien le sens de la conférence qu’elle va donner qui, d’étapes en étapes, d’événements en événements, d’anecdotes en anecdotes, va retracer et nous faire revivre cette étonnante histoire de deux pays qui se veulent très proches et sont souvent en divergence. Un rappel particulièrement intéressant à la veille d’une élection animée qui peut faire basculer l’orientation de la politique extérieure américaine.

 

 

A l’issue de la conférence, le dîner traditionnel rassemblera à l’Auberge de l’Ouve

ceux et celles qui souhaiteront continuer la discussion avec la conférencière.

 

Participation à la conférence 5€,  (gratuite pour les membres de l’association Cultivons Notre Jardin)

Dîner 22€, à régler à l’auberge

Réservation  0233410550 ou cultivons@etienville.com

 

_______________________________________________________________________

 

 

 

 

Jeudi 25 AOUT 18H,   Conférence

                                               Petit Théâtre du Presbytère

 

        « Le destin de Palmyre, des origines à nos jours 

(au profit des œuvres d’assistance aux populations en Syrie) ,

 

Conférence avec superbes projections, par Annik Leclerc, conférencière au Louvre.

Une conférence d’actualité….détails à suivre prochainement,

mais possibilité de réserver dès maintenant

_____

, ,

CONCERT Samedi 23 Juillet/ étonnant

Nous vous attendons ce SAMEDI 23 JUILLET 20H30/  pour le concert de l’étonnant Chenzhang Zhou.

Il reste quelques places. C’est le dernier concert de l’été jusqu’à l’évènement du 9 septembre

 

Chenzhang Zhou

Passionné de piano, plein de talent et  en même temps

tout jeune diplômé de l’Ecole Polytechnique, Il a commencé le piano en Chine à 4 ans et demi

Il nous offre un moment de charme sur un programme varié, qui parcourt les compositeurs qu’il aime

et que vous aimerez.   La soirée se termine par le verre de l’amitié dans les jardins

 

Progamme

Bach: Toccata en do-minor BWV911

Chopin: Étude Op.10 No.1

Beethoven: Sonate No.7 (Op.10 No.3), 2e mouvement

Liszt: Après une Lecture de Dante

 

—- Entracte —-

Schumann: Études symphoniques Op.13, version 1837 avec les posthumes

Prokofiev: Toccata

________________________________

Tarif 15€    Membre 12€

RESERVATION 0233410550

www.etienville.com

Association Cultivons Notre Jardin

, ,

ouverture de la saison baroque, samedi 9 juillet 21h

Portrait Nina     Ne manquez pas  « L’ensemble « Angelique » qui ouvrira la Saison baroque  du Cotentin,     le samedi 9 Juillet 2016 à 21h, dans la jolie Eglise d’Etienville

Le Programme

Aux  délices,  Bergères…

Chansons, brunettes et petits airs tendres, à l’orée du XVIIIe siècle

Tout le courant musical se fonde  principalement sur Virgile et ses Bucoliques qui va, à sa redécouverte vers la fin de la Renaissance, et au moment de sa relecture après les guerres de religions, ouvrir tout un monde de fantaisie sur la vie à la campagne et particulièrement sur la vie des bergers qui aboutira à un monument de la littérature pastorale : L’Astrée d’Honoré D’Urfé qui sera publié de 1607 à 1627 en épisode.

Bien que nous soyons très tôt dans le 17° siècle, ce roman monumental, dont il n’existe aucune publication intégrale pour le moment, conte les amours d’Astrée une bergère, et de Céladon un prince déguisé en berger pour la séduire, et le récit des épreuves que ce couple traverse et du dénouement qui leur permet de vivre ensemble heureux au milieu des moutons.

Cet Astrée est donc à la base des brunettes, airs tendres, et autres chansons, car il va même influencé au 18° siècle Diderot dans ses écrits sur la nature, surtout dans la symbolique des lieux de sa « Promenade du sceptique », puis Voltaire dans sa correspondance et dans la vision très cassante de la nature qui transparait dans, par exemple, son Candide, où la nature est presque à l’image des Hommes qui l’habitent : hostile et dangereuse

Tout le courant musical se fonde principalement sur Virgile et ses Bucoliques qui va, à sa redécouverte vers la fin de la Renaissance, et au moment de sa relecture après les guerres de religions ouvrir tout un monde de fantaisie sur la vie à la campagne et particulièrement sur la vie des bergers qui aboutira par ce monument de la littérature pastorale : L’Astrée d’Honoré D’Urfé qui sera publié de 1607 à 1627 en épisode.

Bien que nous soyons très tôt dans le 17° siècle, ce roman monumental, dont il n’existe aucune publication intégrale pour le moment, conte les amours d’Astrée une bergère, et de Céladon un prince déguisé en berger pour la séduire, et le récit des épreuves que ce couple traverse et du dénouement qui leur permet de vivre ensemble heureux au milieu des moutons.

L’Astrée est donc une œuvre fondamentale pour ces brunettes, airs tendres, et autres chansons, car il va même influencer au 18° siècle Diderot dans ses écrits sur la nature, surtout dans la symbolique des lieux de sa « Promenade du sceptique », puis Voltaire dans sa correspondance et dans la vision très cassante de la nature qui transparait dans, par exemple, son Candide, où la nature est presque à l’image des Hommes qui l’habitent : hostile et dangereuse.

On peut même dire que la forte influence de cette vie champêtre et sans souci ira jusqu’à contaminer la reine Marie-Antoinette qui  fera construire son petit hameau où les vaches sont dociles et vivent dans du carrelage…

Rousseau s’en emparera aussi pour bâtir un livret d’opéra son « Devin du village« , en 1752, qui n’est autre que les déboires d’une jeune bergère qui demande conseille au sage devin de son village pour pouvoir se faire aimer à nouveau de son berger dont le coeur lui a été ravi par la dame du lieu. On peut penser à juste titre que L’Astrée  est présent dans l’esprit du philosophe.

A bientôt

Réservation 0233410550

 

 

 

 

 

 

 

, ,

Conférence, le réchauffement climatique? 13 juin 18h

Cette conférence aura lieu lundi 13 juin à 18h dans le Petit théâtre du Presbytère et sera suivie d’un débat puis d’un dîner avec le conférencier à l’Auberge de l’Ouve (les Moitiers en Bauptois)

domaine Etienville NormandieCet engouement à propos de la théorie du réchauffement climatique ne fait pas l’unanimité chez les chercheurs. Il semblerait même que très peu de chercheurs aient participé aux décisions des nations Unies sur le sujet.

Le conférencier, Harène Arezki, chercheur lui-même, vient d’écrire un ouvrage qui dénonce les mécanismes de cette affaire, preuves à l’appui.

Autour de son exposé va donc se dérouler entre lui et la salle un débat, qui se poursuivra, pour ceux qui le souhaiteront au cours du traditionnel dîner à l’Auberge de l’Ouve, dont chacun coannait l’atmosphère particulièrement amicale.

Réservez au 0233410550 ou par mail à cultivons@etienville.com
Participation aux frais:
– Conférence 5€ gratuit pour les membres de l’association
– Dîner 22€ réglé sur place

PS/ Encore une occasion de jeter un coup d’oeil sur les jardins de roses du Presbytère