, ,

ouverture de la saison baroque, samedi 9 juillet 21h

Portrait Nina     Ne manquez pas  « L’ensemble « Angelique » qui ouvrira la Saison baroque  du Cotentin,     le samedi 9 Juillet 2016 à 21h, dans la jolie Eglise d’Etienville

Le Programme

Aux  délices,  Bergères…

Chansons, brunettes et petits airs tendres, à l’orée du XVIIIe siècle

Tout le courant musical se fonde  principalement sur Virgile et ses Bucoliques qui va, à sa redécouverte vers la fin de la Renaissance, et au moment de sa relecture après les guerres de religions, ouvrir tout un monde de fantaisie sur la vie à la campagne et particulièrement sur la vie des bergers qui aboutira à un monument de la littérature pastorale : L’Astrée d’Honoré D’Urfé qui sera publié de 1607 à 1627 en épisode.

Bien que nous soyons très tôt dans le 17° siècle, ce roman monumental, dont il n’existe aucune publication intégrale pour le moment, conte les amours d’Astrée une bergère, et de Céladon un prince déguisé en berger pour la séduire, et le récit des épreuves que ce couple traverse et du dénouement qui leur permet de vivre ensemble heureux au milieu des moutons.

Cet Astrée est donc à la base des brunettes, airs tendres, et autres chansons, car il va même influencé au 18° siècle Diderot dans ses écrits sur la nature, surtout dans la symbolique des lieux de sa « Promenade du sceptique », puis Voltaire dans sa correspondance et dans la vision très cassante de la nature qui transparait dans, par exemple, son Candide, où la nature est presque à l’image des Hommes qui l’habitent : hostile et dangereuse

Tout le courant musical se fonde principalement sur Virgile et ses Bucoliques qui va, à sa redécouverte vers la fin de la Renaissance, et au moment de sa relecture après les guerres de religions ouvrir tout un monde de fantaisie sur la vie à la campagne et particulièrement sur la vie des bergers qui aboutira par ce monument de la littérature pastorale : L’Astrée d’Honoré D’Urfé qui sera publié de 1607 à 1627 en épisode.

Bien que nous soyons très tôt dans le 17° siècle, ce roman monumental, dont il n’existe aucune publication intégrale pour le moment, conte les amours d’Astrée une bergère, et de Céladon un prince déguisé en berger pour la séduire, et le récit des épreuves que ce couple traverse et du dénouement qui leur permet de vivre ensemble heureux au milieu des moutons.

L’Astrée est donc une œuvre fondamentale pour ces brunettes, airs tendres, et autres chansons, car il va même influencer au 18° siècle Diderot dans ses écrits sur la nature, surtout dans la symbolique des lieux de sa « Promenade du sceptique », puis Voltaire dans sa correspondance et dans la vision très cassante de la nature qui transparait dans, par exemple, son Candide, où la nature est presque à l’image des Hommes qui l’habitent : hostile et dangereuse.

On peut même dire que la forte influence de cette vie champêtre et sans souci ira jusqu’à contaminer la reine Marie-Antoinette qui  fera construire son petit hameau où les vaches sont dociles et vivent dans du carrelage…

Rousseau s’en emparera aussi pour bâtir un livret d’opéra son « Devin du village« , en 1752, qui n’est autre que les déboires d’une jeune bergère qui demande conseille au sage devin de son village pour pouvoir se faire aimer à nouveau de son berger dont le coeur lui a été ravi par la dame du lieu. On peut penser à juste titre que L’Astrée  est présent dans l’esprit du philosophe.

A bientôt

Réservation 0233410550

 

 

 

 

 

 

 

, ,

Conférence, le réchauffement climatique? 13 juin 18h

Cette conférence aura lieu lundi 13 juin à 18h dans le Petit théâtre du Presbytère et sera suivie d’un débat puis d’un dîner avec le conférencier à l’Auberge de l’Ouve (les Moitiers en Bauptois)

domaine Etienville NormandieCet engouement à propos de la théorie du réchauffement climatique ne fait pas l’unanimité chez les chercheurs. Il semblerait même que très peu de chercheurs aient participé aux décisions des nations Unies sur le sujet.

Le conférencier, Harène Arezki, chercheur lui-même, vient d’écrire un ouvrage qui dénonce les mécanismes de cette affaire, preuves à l’appui.

Autour de son exposé va donc se dérouler entre lui et la salle un débat, qui se poursuivra, pour ceux qui le souhaiteront au cours du traditionnel dîner à l’Auberge de l’Ouve, dont chacun coannait l’atmosphère particulièrement amicale.

Réservez au 0233410550 ou par mail à cultivons@etienville.com
Participation aux frais:
– Conférence 5€ gratuit pour les membres de l’association
– Dîner 22€ réglé sur place

PS/ Encore une occasion de jeter un coup d’oeil sur les jardins de roses du Presbytère

, ,

LES PLAIDEURS, samedi 11 juin 21h, une comédie à ne pas manquer

13100735_10153556387327895_3005824242641211109_n

Une pièce drôle et …terriblement actuelle

Voici une critique de la pièce par « Le Souffleur », revue spécialisée dans le théâtre

Charles di Meglio parvient à faire entrer sur une petite scène sept acteurs talentueux sans nous faire sentir un quelconque étouffement. Ils font exister d’étranges figures, presque surnaturelles. La pièce est vivante et captivante. Le public est accroché, même si l’apparente complexité du texte peut nous perdre parfois. La magie du théâtre est là et la Compagnie Oghma, qui a reçu le « prix du spectacle qui luit », confirme son talent, son engagement et sa volonté d’œuvrer pour un théâtre anachronique, qui cherche sa modernité dans un passé fantasmé et fantastique. N’hésitez pas à découvrir ce spectacle unique en son genre!
par Paul Francesconi

Tags:

charles di meglio
oghmaplaide
Racine
théâtre baroque

, ,

Changement de date de la conférence « Réchauffement climatique »

ATTENTION,   En raison d’un problème personnel survenu au conférencier, la conférence débat sur le Réchauffement Climatique initialement prévue le vendredi 6 mai a été reportée au lundi 13 juin , 18h, Théâtre du Presbytère  dans les mêmes conditions ( dîner en option avec le conférencier à 20h, Auberge de l’Ouve 20€). Ne pas oublier de RESERVER pour la conférence avec ou sans le dîner:  0233410550 ou « presbytere@etienville.com

, ,

programme saison 2018

La saison 2018 du domaine d’Etienville commence

Retenez dès maintenant

Jeudi 26 avril:  Assemblée générale, suivie d’un spectacle et d’une réception au Château 

Samedi 5 MAI au mardi 8 MAI     ouverture des jardins l’après-midi de 14h à 18h au profit du NEURODON.  Collecte de soutiens pour la recherche sur les maladies du cerveau

Samedi 20 mai 20h30   A l’ Eglise, soirée « Pierres en lumières »  « Les Chants de marins  dans la très belle église d’Etienville Tarif spécial pour les habitants de la commune d’Etienville. Chants en finale devant le presbytère illuminé, Verre de l’amitié

En Juin, le 30 Juin, Soirée musicale opérette: « Les jeux de l’amour » trois acteurs chantent et jouent l’amour, ses joies et ses déboires, sur des musiques de compositeurs du 19e siècle (Offenbach, Mendelson ….). Un moment de la saison à ne pas manquer.  Petit Théâtre du Presbytère à 21h. Tarifs spéciaux Association. Verre de l’amitié dans les jardins.   Réservation 02334105 50

fin Juillet, « la célébration du coq »  inauguration d’une exposition, les représentations du coq dans les objets de décoration, concours du plus beau coq etc.. jusqu’au 10 août.

Le 10 août 21h   Eglise,  exceptionnel moment musical: Concert MOZART, BETHOVEN   par le remarquable ensemble international  OCTUOR  suivi du verre de l’amitié.

le 26 août  21h  Cendrillon et autres contes, par l’ensemble Oghma, pour adultes et enfants. Petit théâtre du presbytère. Magique

et plusieurs jeudis des mois de Juillet et d’août,  LES JEUDIS EN FAMILLE AUX DEUX CHÄTEAUX,

Complément d’information et réservations 0233410550

(à suivre sur le quatrième trimestre)

 

, , ,

Neurodon 30 avril / 1 mai 2016

PREMIERE OUVERTURE DE PRINTEMPS du PARC & des JARDINS DU PRESBYTERE

SAMEDI  30 avril 2016 & DIMANCHE 1er mai 2016, de 14h à 18h

Promenade de jardin au profit du NEURODON

(Périodicité : Tous les ans)

Le parc du Presbytère et ses jardins sont une réalisation privée qui s’étend sur 2ha et 1km, le long du domaine seigneurial d’Etienville pour atteindre le Marais. La longue promenade parcourt des jardins inspirés du Moyen-Age par référence à la période de construction du Presbytère (jardin des Moines, jardin de Marie, Vieux jardin) et de très nombreux massifs, dont des vignes. On y rencontre au détour des cygnes et des oiseaux de nombreuses espèces et un statuaire surprenant, toujours plein de charme. Chaque saison est une symphonie de couleurs différentes

LE PRINTEMPS EST UNE SYMPHONIE  DE BLANCS, DE JAUNES et DE BLEUS

Un moment à ne pas manquer, d’autant que l’entrée du parc, ces jours là, profite à la recherche sur les maladies du cerveau, une des recherches essentielles. Des documents sur ces maladies et la recherche en vue d’en éradiquer ou atténuer les effets peuvent être demandés à l’entrée du parc

A noter que des bancs permettent à la fois d’admirer les perspectives et de prendre un moment de repos

A noter aussi samedi 30 avril à 16h, dans le Petit théâtre Barbey d’Aurevilly, au début des jardins, une conférence de vulgarisation très intéressante sur les maladies du cerveau et l’état de la recherche, par Pauline Helie, doctorante en neurosciences à caen

 

,

Rendez vous aux jardins

Du 05/06/2015 14:00 au 07/06/2015 18:00
Périodicité : Tous les ans

Parc composé de jardins le long d’une perspective vers les marais du Cotentin. Création il y a 3 ans d’un jardin à la française en terrasses donnant sur le château et d’un grand potager fleuri dans ce même parc;
Visite guidée d’environ 1h.
Vend, sam, dim 14h-18h