,

10 JUIN La saison des roses commence

C’est la saison des roses qui commence dans le Parc et les Jardins du Presbytère. Plusieurs centaines de rosiers de toutes espèces éclairent de leurs couleurs chatoyantes et leurs pétales toutes différentes les massifs de cette très belle promenade qui va du Presbytère fortifié jusqu’aux Marais du Cotentin. Grimpants ou s’étendants sur 6 ou 7m de long, fleurs simples ou en bouquet, un décor magique dans le quel le bleu des iris ou des céanothes vient apporter une réponse de couleur contrastée. Un peu de soleil et les parfums s’envolent, en particulier si vous vous rapprocher des massifs de rosiers « gallica ».

Les Jardins sont visitables tous les matins de 9h30 à 11h30 (heures du début de la visite), sauf le dimanche et à tous moments sur rendez-vous 0233410550, y compris le dimanche.

La visite dure environ une heure, sur 2 kilomètres aller-retour et plus si vous rencontrez Anne Gilliéron qui vous parle de son Jardin…

, , ,

Neurodon 30 avril / 1 mai 2016

PREMIERE OUVERTURE DE PRINTEMPS du PARC & des JARDINS DU PRESBYTERE

SAMEDI  30 avril 2016 & DIMANCHE 1er mai 2016, de 14h à 18h

Promenade de jardin au profit du NEURODON

(Périodicité : Tous les ans)

Le parc du Presbytère et ses jardins sont une réalisation privée qui s’étend sur 2ha et 1km, le long du domaine seigneurial d’Etienville pour atteindre le Marais. La longue promenade parcourt des jardins inspirés du Moyen-Age par référence à la période de construction du Presbytère (jardin des Moines, jardin de Marie, Vieux jardin) et de très nombreux massifs, dont des vignes. On y rencontre au détour des cygnes et des oiseaux de nombreuses espèces et un statuaire surprenant, toujours plein de charme. Chaque saison est une symphonie de couleurs différentes

LE PRINTEMPS EST UNE SYMPHONIE  DE BLANCS, DE JAUNES et DE BLEUS

Un moment à ne pas manquer, d’autant que l’entrée du parc, ces jours là, profite à la recherche sur les maladies du cerveau, une des recherches essentielles. Des documents sur ces maladies et la recherche en vue d’en éradiquer ou atténuer les effets peuvent être demandés à l’entrée du parc

A noter que des bancs permettent à la fois d’admirer les perspectives et de prendre un moment de repos

A noter aussi samedi 30 avril à 16h, dans le Petit théâtre Barbey d’Aurevilly, au début des jardins, une conférence de vulgarisation très intéressante sur les maladies du cerveau et l’état de la recherche, par Pauline Helie, doctorante en neurosciences à caen